Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 22:18

Pour la réparation bien entendu pas question d'utiliser du dépron, ce sera fait de bois !

Découpe propre du dépron qui avait été arraché, en biseau, sur les 4 morceaux de croisillon qui composent le fuselage. Je remarque ce faisant que le dépron sur lequel il y a eu de la cyano est vraiment hyper dur, difficile à couper. Pas facile non plus d'ailleurs de découper le dépron "mou" sans pouvoir s'appuyer sur un support rigide.

Réalisation de 2 pièces en balsa plume de 5mm d'épaisseur, qui vont s'encastrer dans les découpes faites dans le fuselage d'une part, et l'une dans l'autre pour former une croix.

Collage à l'araldite.

Mise en place du moteur en vissant les vis de fixation dans le bois, sans préparation particulière. je mettrais je pense un peu de cyano dans les trous pour durcir le bois. essai à vide, pas de problème. Mise en place de l'hélice, mise des gaz, tout va bien.

Passage sur la balance l'avion fait 193 grammes exactement comme avant la réparation. Le balsa ne pèserait-il pas plus lourd que le dépron ? En fait l'avant de l'ancien fuselage avait déjà été réparé, il y avait des petits bouts de contreplaqué pour assurer la fixation du moteur, j'ai supprimé tout ça et probablement qua ça a compensé l'écart de poids balsa/depron.

Voila .... il n'y a plus qu'à retourner dans l'arène.

Elipsia - réparation des dégâts du week end

Partager cet article

Repost 0

commentaires