Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2016 7 10 /04 /avril /2016 18:00

Un creative lab s'est ouvert au boulot, et entre autres choses nous avons accès depuis quelques semaines à des imprimantes 3D. Fabriquer ses propres pièces c'est séduisant, on parle beaucoup de cette technique alors je m'y suis mis. Il y aura en principe plusieurs articles sur le sujet sur mon blog, au fil de mes réalisations.

Il y a plusieurs moyen d'obtenir des fichiers 3D, l'une d'elle consistant à reproduire un objet existant en le scannant ou ... en réalisant une série de photos de l'objet sous différents angles puis en utilisant un logiciel pour créer l'objet 3D. c'est vers cette dernière solution que je me suis tourné pour réaliser un pilote pour mon baron. Ce pilote devant être à mon effigie.

Le logiciel : j'ai choisi 123 Dcatch, c'est un logiciel gratuit et j'avais vu des réalisation au labo ça semblait donner de bons résultats. Il y a une version pour smartphone et une pour PC, j'ai choisi la version PC.

Pour "nourrir" le logiciel, il faut faire des photos du sujet. Là je m'y suis repris à 3 foirs avec l'aide de ma fille. la première fois nous étions à l'intérier, peu de lumière, pas assez de recul pour prendre les photos, ça n'a rien donné. Le deuxième essais c'était dehors, pas mal sauf que ... j'ai égèrement bougé et la vue de gauche ne ressemblait pas à la vue de droite ... ce qui posait un problème quand on regardait l'image de face ..

Le troisième essai fut le bon. Photos prises en extérieur, luminosité à peu près constante, pas de vent (le logiciel se sert du fond du décor aussi pour se repérér, si les branches bougent ça ne va pas. Une quarantaine de photos prises en tournant autour du modèle, tous les 30° environ par série de 3 photos, une prise en contre plongée, une à l'horizontale et une en plongée. En commançant à gauche du modèle et en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre de telle manière que les 20 premières photos seront celels qui serviront à modéliser le visage. De cette manière on évite d'avoir à tenir la pose trop longtemps, pas grave si on a légèrement bougé pendant la deuxième partie des prises de vue puisque alors les photos ne représentent pas le visage.

Une fois les photos prise elles sont chargées sur le site internet qui fait le traitement, ça donne cela :

 

Un pilote en impression 3D pour le baron

Le logiciel trouve tout seul les points de correspondance. Il est possible d'essayer d'améliorer la modélisation en associant des points manuellement mais .. chaque fois que j'ai essayé ça faisait plus de mal que de bien.

On nettoie l'image en supprimant les élméments extérieurs, et on envoie dna sle logiciel Meshmixer. celui-ci va permettre de retravailler l'image. En particuler fermer les éventuels trous et retoucher le modèle. J'avoue que je suis loin de maitriser Mashmixer, j'ai quand même réunssi à retoucher la casquette du pilote qui était mal modélisée (manquait des photos prises de dessus). A cette étape on choisit également les dimensions de l'image 3D, dans le cas présent j'ai chosi 7 cm de large.

 

Un pilote en impression 3D pour le baron

Après ça on exporte le fichier dans un format compatible avec l'imprimante. J'ai utilisé une Makerbot replicator 2, impression en PLA avec structure en niz d'abeille à l'intérieur de la figurine. l'imprimante a mis un support pour la tête et la casquette, j'avais peur d'avoir du mal à l'enlever après impression mais pas de problème. 7 heures après le lancement environ on a une figurine 3D tout à fait propre. je trouve les détails bien rendu, en particulier le visage, les plissés de la veste, etc ...

Un pilote en impression 3D pour le baron
Un pilote en impression 3D pour le baron

Reste à peindre la figurine. Ceci étant ... quand je l'ai mise en situation dans le Baron je me suis dit qu'elle était bien petite. 7 cm de large ça fait environ du 1/7 ème, ce baron fait 1m40 d’envergure et si on prend une envergure du réel de 8 mètres (un Blériot 11 fait 7m80) la bonne échelle serait environ 1/5.6 . Donc je vais relancer une impression en 8 cm de large, le maximum qui peut rentrer dans le fuselage, ça fera du 1/6 ème environ.

Après, des conseils sur les photos : 1 photo tous les 30° ça me parait bien. Il faut essayer de bien avoir des axes de prise de vue de haut en bas et de bas en haut avec suffisamment de recul, et de reprendre quelques photos en visant des zones un peu particulières qui sont cachées. Dans le cas présent je n'avais pas pris de photos de détails de la zone comprise entre les deux bras, c'est pour cela que je n'ai laissa qu'un seul bras dans l'impression. pareil, il manquait des photos de la partie basse du blouson ce qui m'a également oblidé à couper le personnage relativement haut.

Sinon, c'est finalement assez facile, le plus dur est de ne pas bouger pendant la réalisation des photos. A suivre la mise en peinture du buste réalisé à titre d'essai, imprimer le buste en 8 cm de large et refaire l'opération avec un pilote en chemisette et casquette de sport pour le Volt.

Partager cet article

Repost 0

commentaires