Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2016 1 03 /10 /octobre /2016 22:35

Commande Chez Lindinger, petite interrogation sur les servos parce que dans la notice du Calmato consultée sur internet il y a écrit "servo standard" mais il n'y a pas de dimensions. Sur un autre site je vois qu'il conseille de Hitec HS485HB donc j'en commande 4, les seuls servos taille standard que j'ai datent de 10 ans et coté vitesse de réaction et couple il y a eu de gros progrès depuis. Frais de port 5 euros c'est raisonnable, arrivée du paquet quelques jours après la commande, bien emballé.

Déballage, la boite est sobre, à l'intérieur tout est bien rangé et en bon état. 4 pièces principales (ailes, fuselage et empennage horizontal) plus quelques sachets plastiques rassemblant les pièces annexes, chaque paquet correspondant à un type de pièce différent (les supports servo, le train, les commandes, le moteur thermique, ..) Première impression le fuselage est très long, les ailes sont rectangulaires avec un profil épais, le recouvrement avec un film adhésif (ce n'est pas je pense un film thermorétractable) avec la décoration imprimée dessus (pas de surépaisseur). Pas de bulle, du moins je pense. Les charnières sont des charnières avec axe métallique, pointées en place par un petit clou, je trouve quand même que le fonctionnement des ailerons est un peu dur surtout en fin de débattement. L'assemblage semble correct, bien sur quand on regarde tout en détail on trouve des petits défauts mais ce sont vraiment des détails.

 

Assemblage du Calmato 40
Assemblage du Calmato 40
Assemblage du Calmato 40

Début du montage, je commence pas poser le train. On enlève un bout du revêtement, les jambes de 4mm doivent s'insérer dans une rainure faite dans l'aile. Surprise la rainure fait à peine un peu plus de 1 mm sur la première aile. Je regarde la deuxième, là c'est ok, enfin presque il faut que je ponce un petit peu pour que ça rentre. Je reviens vers la première aile, je peste, je râle, et puis je me rend compte que je n'ai pas enlevé le revêtement au bon endroit. Il y a un jeu entre le bloc de bois dur support de train et le reste de l'aile et c'est là que j'ai ôté le film. Couillon .... bon je termine l'opération, et je met un bout de film adhésif récupéré sur l'endroit ou je l'ai enlevé à tort.

Montage du servo dans la première aile, pas de problème. Seul petit détail dans la notice ils disent d'utiliser le trou du palonnier situé à 16 mm de l'axe et les guignols Hitec sont un peu courts, c'est gênant car si le guignol ne dépasse pas assez de l'aile la commande va coincer sur l'aile et position aileron levé.. je choisis donc d’utiliser les guignols ajustables fournis avec les servos Hitec comme ça j'ai 17 mm environ (palonnier en position "longue" en utilisant le trou le plus près de l'axe).

Mise en place de la commande métallique, à un bout elle est filetée pour mettre une chape et à l'autre bout il faut couder à 90° et bloquer avec un arrêtoir plastique. Je plie à 90° et ... la tige métallique de 2mm de diamètre casse. Zut ... bon je vais adopter une solution de replis en utilisant une tige que j'ai sous la main, avec une chape réglable sur embout fileté brasée à l'extrémité qui était normalement filetée (je n'ai pas de tige avec bout fileté - kwick link - sous la main). Par curiosité je fais plusieurs essais de pliage sur cette tige et ça re casse. Par contre avec la tige fournie pour le deuxième aileron je tords sans problème ça ne casse pas. marrant ...

Montage du deuxième servo et la problème. Le palonnier est complètement décentré par rapport à l'ouverture faite dans le cache servo et ça ne va pas aller. Je vérifie et effectivement le support servo est positionné différemment par rapport à celui de l'autre aile (voir photo). D'autant plus étonnant qu'il y a des encoches qui permettent de positionner correctement les supports servos... Bon, je décolle du support avec une lame de cutter, je recolle en place en faisant attention que quand je remonterai le tout dans l'aile il n'y ait pas de problème, collage à l'araldite et on attend que ça sèche pour passer à la suite.

 

Sur les photos : la première montre la découpe du film pour la corde à piano du train faite au mauvais endroit du coté gauche, la deuxième le problème sur le support servo d'aile (celui en bas de la photo) et la troisième la commande d'aileron.

Assemblage du Calmato 40
Assemblage du Calmato 40
Assemblage du Calmato 40

Le support servo a séché, mise ne place dans l'avion après avoir soudé la rallonge de fil. Au passage il y a un fil qui permet de faire passer le fil de servo jusqu'à l'emplanture, pas de panique sans le fil ça se passe tr_s bien.

Mise en place de la commande, même punition que pour l'autre aile quand je plie à 90° ça casse. Fabrication d'ne commande avec chape réglable sur embout brasé à l'argent.

Montage de la roue avant pas de problème. Mise en place des gaines de commande dans le fuselage, attention au niveau de la sortie à l'arrière il ne faut pas enlever trop de revêtement juste percer un petit trou pour que la commande passe. Pour ça introduire la commande dans la gaine (coté servo), pousser pour repérer ou elle ressort et percer le revêtement à cet endroit. Mise en place du guignol de direction, c'et marqué sur la notice mais pas forcément évident à comprendre il faut supprimer un peu de matière sur le guignol avec un cutter pour qu'il ne heurte pas le fuselage quand la dérive pivote vers la gauche (ce qui limiterait le débattement, ferait forcer le servo, etc ...)

Etape suivante mettre l'aile sur le fuselage pour fixer le stabilisateur (permet de tout aligner). Les deux moitiés d'aile sont assemblées sur la grosse clé en tube alu de 19mm extérieur, il y a aussi un petit téton à l'arrière de l'aile. La fixation se fait avec 2 tétons à l'avant et deux vis à l'arrière. Problème, les vis ne tombent pas exactement en face des filetages (inserts plastique dans l'aile) et je n'arrive pas à plaquer le bord de fuite sur le fuselage, ça coince à l'avant de l'aile. Petit coup de râpe dans les trous de passage des vis, petit coup de cutter au bout des vis pour donner une forme conique avin qu'elles s'engagent mieux dans le filetage. Puis j'enlève un peu de matière sur l'assise des ailes, dans la partie avant. Rapidement tout se monte correctement.

En faisant ces opérations je me rend compte que j'ai fait sortir les fils de servos par le dessous de l'aile. C'était marqué sur la notice d'enlever le revêtement à un endroit ou il y avait un trou dans le coffrage et ... il y a un trou à l'intrados (là faut pas enlever le revêtement) et un à l'extrado (là il faut enlever le revêtement).

Je met l'avion sur ses roues et il s'assoit sur la dérive. Normal il n'y a pas le moteur et l'accu. Histoire de voir je met un pack 4S 5000 mA à l'avant du fuselage ... reste assis. Normal il n'y a pas le moteur. Je pose le moteur à l'avant du fuselage. Reste assis ... oups ... j'ajoute le support d'hélice et l'hélice, reste assis. Bon là je commence à m'inquiéter pour le centre de gravité, je fais une vérification de combien il faut ajouter et ... il faut ajouter beaucoup de poids.

Mise en place de mon moteur, un hyperion S3025-10, le même que celui qui était sur le Monsun puisque la notice me dit que je devrais sortir l'avion dans les 2kg650 alors que le Monsun était à 2kg400. Masse du moteur un peu moins de 200 grammes et Kv815 théorique, en fait sur le monsun j'avais mesuré un kv de presque 890. Ca va peut être faire un peu léger compte tenu du poids prévisible beaucoup plus élevé. On verra bien ...

Dans le kit il y a un support pour backmount, avec des colonnettes, vis etc ... Dans la cloison pare feu se trouvent des écrous prisonniers. Bien. Sauf que ce qui n'est pas dit dans la notice ou sur les sites internet c'est que la longueur des colonnettes est prévue pour un moteur de 75 mm de long (du flasque arrière au plateau d'hélice). C'est bien mentionné sur la boite mais .... quand on part d'un moteur qu'on a déjà ...

Donc je monte le support prévu dans le kit et dessus je fixe un support standard prévu pour mon moteur, monté sur des colonnettes à la bonne longueur c'est à dire qui vont permettre à l'hélice de se trouver hors du compartiment moteur. Pour ça il faut que je perce le support fourni dans le kit pour y fixer mes colonnettes. Pas de problème.

Après ça je monte l'hélice, le cone, je met en position juste derrière le moteur le controleur, je pose en place le capot moteur. Et je mets sur la balance de centrage. Bilan centrage à 9,5 cm du bord d'attaque alors que la notice spécifie 8 à 9 cm. Pour centrer à 8,5 cm il faut que je rajoute un peu plus de 50 grammes de plomb. Il n'y a pas beaucoup d'éléments à monter que je pourrais avancer, le récepteur doit pouvoir être mis à l'avant sous le pack propulsion ce sera toujours ça de gagné. Les servos je ne sais pas si on peut les avancer, faut voir. Mais le gain sera faible.

Petit espoir, que Kyosho prévoie un centre de gravité trop en avant. Petit tour dans Predimrc dans lequel je rentre mon modèle et .... non c'est correct à 9cm j'ai 4% de marge statique.

 

Assemblage du Calmato 40

Collage de lest à l'avant, 120 grammes. J'utilise des poids qui servent pour l'équilibrage des roues de voitures, collés au double face tout à l'avant du nez de l'avion.


Mise en place des commandes de direction et profondeur + roue. Je prend les palonniers en croix, contrairement à ce que dit la notice je ne coupe pas les branches inutilisées, ça peut toujours servir. bien sur faut pas que les branches en question nuisent au mouvement, mais mettons qu'on se trompe en perçant un trou et ... si on a une branche libre pas de problème, si on en a coupé 3 ...Je suis les instruction de la notice sur la distance entre l'axe et les commandes.

Pour la roue avant je "libère" la gaine de la commande fixée le long du fuselage, le point de fixation est trop près du servo ça risquerait de forcer. Et puis c'est plutot une sécurité d'avoir une commande qui peut flamber pour une roue directrice, ça fait "save pignons" en cas d'atterrissage un peu loupé.


Mise en place du récepteur, un peu plus en avant de la position prévue, je le place en avant de l'aile. Pour le centrage, et puis là il est placé sous la plaque support du pack (elle s'enlève, tenue par 4 vis), collé sur le fond du fuselage au double face (celui fourni dans le kit), il ne risque pas de bouger.


Mise en place du contrôleur à l'avant, ici aussi un peu plus en avait que prévu sur le plan. J'intercale des petits bouts de planche de contreplaqué entre le contrôleur (2cm5 sur 1cm en 3 mm d'épaisseur) et le flanc du fuselage, ça permet au radiateur de dissiper la chaleur. Si on colle le radiateur du contrôleur sur le flanc du fuselage la chaleur ne s'évacue pas bien. Collage au double face du contrôleur sur ces "tasseaux". De toute manière il est maintenu en place par la plaque support de pack. De la place il n'y en a pas tellement dans cet avion, ça aurait été pas mal d'avoir 1cm de plus de largeur.


Mise en place d' l'interrupteur.


Mise en place des velcro qui tiennent le pack sur sa planche. Également velcro collé sur la place et sur le pack (c'est du velcro 3M avec scotch). Compte tenu du manque de place pas évident de scratcher les bandes de velcro. Remplacement des vis d'origine de fixation de la platine accu par des vis 4x16 qui donnent plus confiance. Les autres j'avais peur qu'elles s’arrachent dans des manœuvres violentes, il y a quand même un pack de près de 500 grammes sur cette platine.


Découpe et mise en place du capot en plastique type pot de yaourt. Il est recouvert d'une sorte de film plastique transparent, je ne sais pas si il faut l'enlever ou non ... je l'enlève. Perçage, mise en place des 4 petites vis de maintien.


Remise en place de l'hélice. Le cône est assez moyen, les vis de fixation super longues et très dures à visser. Je pense que je changerai pour un cône avec support alu de bonne qualité.

Mise en place du couvercle de pack. Il est en bois, rien à dire. Par contre le système de fixation est galère, avec une vis plastique de chaque coté. Ce serait quand même plus simple avec des aimants, à changer un de ces jours.

Pour les ailerons raccordement des fils de servos sur une prise multiplex, ça permet de ne brancher qu'une prise et de ne pas risquer d'inverser les 2 servos.


Réglage des débattement. Direction et profondeur d'abord, ils sont beaucoup trop importants et il faut les diviser par 2. J'aime pas jouer sur la programmation, il est préférable de laisser le plus de course possible au servo. Donc je déplace les commandes vers les trous les plus au centre des palonniers coté servo et les plus éloignés sur les guignols coté gouvernes. Et pour finir j'ajuste la course du servo avec la radiocommande. Pareil sur les ailerons, mais là il faut faire attention que la commande coté servo ne heurte pas l'aile et on est de toute manière forcé de pas mal réduire la course coté servo. Le montage des servo dans l'aile ne me plait pas trop. d'abord ils sont fixés sur des platines vissées sur l’aile par 4 petites vis, si la platine fout le camp le servo suit et ça doit ma se finir. Après il y a cette histoire de contact entre commande et aile. Je préférai le montage de mon Monsun avec des servos montés à la verticale et fixés dans l'aile. A voir cet hiver.


Dernier point, l'aile : je colle ou je colle pas les deux demi-ailes .... On a eu des échanges sur un autre post. Ne pas coller les demis-ailes permet de faciliter le transport mais de toute manière, vu la longueur du fuselage, ce n'est pas le type d'avion qu'on peut glisser dans un coin du coffre pour partir en vacances sans que madame ne s'en rende compte. Pour le transport il faudra de toute manière que j'enlève un siège arrière de mon vieux Scénic. Allez, je cole les deux demi-ailes.

Bon ben ... c'est fini. Vérification du centre de gravité, il est à 8,5 cm du bord d'attaque soit au milieu de la plage préconisée. Selon PredimRC ça me donne une marge statique de 6%.

Masse : 3kg040 .... Cet avion n'est vraiment pas construit léger, mon "Volt" de taille comparable fait 2kg700 alors que je construit assez lourd. Cette masse est due au fait que le calmato est construit en grange partie en bois dur,c'est la mode à l'heure actuelle : construction très ajourée mais bois lourd et donc poids élevé.

Essai du moteur : en début de pack je tire 880 watts sous 15,06 volts avec 58,7 ampères et 10234 tours/mn avec la 12x6. Un peu après c'est descendu à 820 watts sous 14,8 volts et 10000 tours/mn. C'est conforme à ce que j'attendais, bien que un peu limite par rapport aux caractéristiques du moteur. Mais il est très bien refroidit sur le Calmato et je ne m'inquiète pas.

Assemblage du Calmato 40
Assemblage du Calmato 40
Assemblage du Calmato 40
Assemblage du Calmato 40
Assemblage du Calmato 40

Partager cet article

Repost 0
Published by hal - dans calmato
commenter cet article

commentaires