Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 22:57

Le denier essai de décollage en Aout s'était mal terminé, et depuis qu'il avait été réparé le Spit attendait suspendu au plafond du garage. Après ma reprise de l'entrainement avec le Calmato, ma confiance en moi est revenue et donc ce samedi j'ai emmené le Spit avec moi sur le terrain.

D'abord deux vols avec le Calmato. La météo est excellente, ciel bleu, pas de vent. Pas de témoin non plus je suis seul sur le terrain. Donc je prépare le Spitfire, vérification des commandes, réaffectation des Dual Rate (sur ma radio je peux commander le dual rate pour chaque commande), essai de portée radio. Je le pose sur la piste, mise de gaz il part en zigzagant je retire les gaz et il passe sur le nez. Pas de dégâts, uniquement un canon cassé. Ca, c'est un classique ... faudra que je vois comment fixer les canons pour qu'ils se déconnectent de l'avion sans se casser.

Remise en ligne, nouvel essai, il zigzague un peu mais je décolle, un peu en vrac et en travers, vitesse un peu faible mais je ne fais pas l'erreur du mois d'aout dernier, je garde plein gaz. Et le modèle est en l'air. Par contre il va vite et il est nerveux ... il va falloir quelques tours de piste pour que je m'habitue, en donnant des ordres de faible amplitude et en me mettant mi gaz. Je retrouve l'agrément de pilotage de ce modèle, toutefois je note une inertie pour répondre aux ordres qui est un peu déplaisante.

Le moment de l'atterrissage arrive, train rentré (je rappelle le train est un train de décollage, je préfère atterrir train rentré), l'avion allonge et se pose un peu au dela du bout de piste. Je le récupère, tout est ok sauf le deuxième canon qui est lui aussi cassé.

Discussion avec un modéliste qui est arrivé entre temps, à son avis l'avion est centré trop avant. C'est vrai que suite aux vols précédents où l'avion était très instable en raison d'un centrage trop arrière, j'ai rajouté du plomb à l'avant, peut être un peu trop. Et puis il y a eu la réparation du nez, qui l'a probablement un peu alourdit.

Il y aura un deuxième vol un peu plus tard. J'ai reculé un peu une barrette de plomb et j'ai durci en rotation la roulette de queue. sur le Spit cette roulette est folle (c'était le cas sur les vrais d'ailleurs), mais je me dis qu'en limitant sa rotation ça améliorera surement la tenue de cap au décollage. J'ai aussi diminué le débattement des ailerons.

Cette fois-ci le décollage se passe beaucoup mieux, au deuxième essai il est vrai. Vol sans problème, moins d'inertie aux commandes, plus agréable. L'atterrissage se passe mieux qu'au premier vol. Je trouve toutefois qu'à partir de la moitié du vol l'accu s'effondre un peu. ceci étant le pack hypérion G3 que j'ai utilisé a été acheté en 2011, même si il a été assez peu utilisé ça fait quand même un bail. Après le vol j'ai fait un test de décharge dans deux ampoules de voiture, environ 13 ampères, et il n'y a rien de choquant même si on voit que le pack est un peu fatigué. Les éléments ont des tensions très proches, la tension baisse régulièrement. On note simplement qu'entre la fin de charge et le test (une douzaine d'heures) la tension des éléments a baissé de 5 millivolts et que la résistance interne indiquée par le chargeur est le double de celle de mes packs 4S. Il faudra que je fasse un test sous 25 ampères pour voir ce que ça donne. Et puis peut être racheter des packs G5 chez Lindinger.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires