Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2017 1 24 /07 /juillet /2017 21:04

La boite elle même est contenue dans un grand carton. Le tout est en bon état. Ouverture, les différents éléments apparaissent : aile en 3 parties empennage horizontal, dérive au niveau supérieur. En dessous une plaque en carton et au niveau inférieur le fuselage et des emballages en carton contenant l'accastillage et diverses pièces résine ou plastique. Les différents éléments sont dans des emballages plastique.



en ce qui concerne les ailes, tout était en vrac et mal tenu en place dans la boite. Il y avait certainement des scotchs au départ, mais ils se sont décollés au fil des manipulations. Quand on sait comment les colis sont manipulés ... mauvais point. Contrôle des pièces, tout a l'air ok uniquement deux petits détails mineurs sur le coffrage de la partie centrale de l'aile (léger accroc) et sur l'avant du fuselage (deux petites aspérités sous le revêtement probablement de la poussière de bois.



Apparence du modèle : la décoration reprend celle de l'avion d'Ira Kepford, qui était l'as de VF17 dans le pacifique. Cette escadrille avait le surnom de Jolly Rogers, et leurs avions portaient un petit dessin de tête de mort sur le capot. Curieusement la décalcomanie portant le nom du pilote qui est livrée avec le modèle porte le nom "Lt Dave Anderson". Erreur grossière que je ne comprends pas. J'ai cherché sur le net, aucune trace de ce Dave Anderson.

 

la peinture est mate, je préfère ça à des peintures brillantes qu'on trouve sue certains modèles. La déco est ... uniforme. Comme dit plus haut faut aimer le bleu marine. Au passage je note que la décoration n'est pas conforme aux avions de cette époque, ceux-ci avaient une décoration en trois couleurs : blanc (beige), bleu clair  et bleu marine. Le modèle n'a pas de bleu clair ... il faudra reprendre la peinture, on trouve chez Tamiya des bombes de peinture qui devraient faire l'affaire.

 

Le revêtement est très lisse, pas de relief pas de détails, pas de lignes de structure ... ceci étant le fuselage du Corsair réel ne présente pas beaucoup de relief. On est loin des détails qu'on peut trouver sur des mousses, ou des revêtements sérigraphies qu'on trouve sur certains modèles. Pas gênant pour moi c'est un modèle pour voler que je cherche. Mais ça peut jouer dans le choix.
 

CORSAIR F4U-1 Top Flite ARF - déballage et bilan de masse

Premier point : faire le devis de masse pour voir quelle sera la charge alaire parce que c'est un point qui m'inquiète un peu.



aile droite : 215 g
aile gauche : 233 g
partie centrale de l'aile : 600 g
empennage horizontal : 91 g
volet mobile de dérive : 21 g
fuselage : 740 g
train : 224
capot moteur, faux moteur, entrées d'air : 182 g
carénage sous partie centrale + verrière : 94 g
accastillage : 273 g

On arrive à 2673 g. , si j'ajoute les gaines de commande je suis à 2700 g.

La radio : 225 grammes avec le matériel que je veux utiliser, plus les rallonges, je vais être à 250 grammes. On pourrait surement gagner une cinquantaine de grammes.

moteur : 300 grammes
support moteur + axe sortie : 60 grammes
packs 4200 mA 3S : 700 grammes
contrôleur : 50 grammes
Ubec : 20 grammes

et donc 1130 g de plus.

helice 75 grammes

2700 + 225 + 1130 + 75 = 4130 g. Donc probablement 4200 grammes environ.

On est dans la marge annoncée par le constructeur, 3850 g à 4300 g. Mais sans le train rentrant. Avec un train rentrant pneumatique plus le système d'air qui pèse environ 500 grammes on arriverait à 4500 grammes (faut enlever le poids du train fixe).


Donc une charge alaire d'un peu moins de 100 g/dm² en version train fixe si la surface alaire indiquée sur la notice est correcte. Raisonnable sur ce type de modèle. Mais avec un train rentrant, des trappes et quelques accessoires maquette on sera au dessus de 110 g/dm².

Partager cet article

Repost 0

commentaires