Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 10:34

Je connais les compte tours optiques (que l'on met devant l'hélice ou le rotor), les compte tours magnétiques (aimant coller sur axe tournant et capteur magnétique), brushless (on prend le signal sur un fil du moteur et on compte les impulsions).

 

Mais dimanche dernier j'ai découvert le compte tour stromboscopique.

 

Quand je suis arrivé sur le terrain, Jean était en train de faire voler son benzin trainer. et il m'a demandé de l'aider pour régler sa vitesse rotor. Il m'a donné un petit boitier en m'expliquant l'utilisation : "tu regardes les pales à travers la petite fenêtre pratiquée dans le boitier, tu appuies sur le bouton derrière de telle sorte que les pales soient immobiles. Et tu lis l'indication portée sur le boitier, tu multiplies par 10 et ça donne la vitesse rotor".

 

Ok. Jean décolle, moi je pointe le boitier vers son hélico en vol, en étant à une dizaine de mêtres, et effectivement ça marche je vois le rotor tourner lentement, j'appuie sur le bouton dans un sens il accélère, j'appuie de l'autre coté il ralentit, je continue à appuyer jusqu'à ce qu'il soit pratiquement à l'arrêt dans le viseur.

 

tachcrop

Voici l'appareil en question. En haut à gauche la petite fenêtre par laquelle on regarde, en dessous l'afficheur. Le bouton sur lequel on appuie pour faire la mesure est de l'autre coté du boitier. Le principe me semble être le suivant : il y a un petit moteur qui tourne dans le boitier et qui "ouvre et ferme" la fenêtre par laquelle on regarde. On a donc un effet stromboscopique, quand la fréquence d'ouverture de la fenêtre est égale à la fréquence de rotation du rotor on voit celui-ci immobile.

 

L'engin n'est pas donné, il coute à ce jour dans les 100 $ chez model avionics (je n'ai pas cherché les prix les moins chers). Mais dans son principe je le trouve vraiment super, parce qu'on peut mesurer la vitesse rotor avec l'hélico en vol, sans être perturbé par le soleil, les nuages ou autre. La seule chose à laquelle il faut faire attention, c'est qu'il faut avoir une idée de la vitesse à laquelle le rotor tourne parce qu'on le verra immobile avec plusieurs réglages : si mon rotor bipales tourne à 1500 tours/mn, je le verrai immobile avec un réglage de l'appareil sur 1500 tours/mn (le rotor fait un tour entre deux ouvertures de la fenêtre), 750 tours/mn (le rotor fait 1/2 tour entre chaque ouverture de la fenêtre de visée), 2250 tours/mn (le rotor fait 1 tour 1/2 entre deux ouvertures de la fenêtre) , etc ..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires