Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 22:39

J'en ai parlé ailleurs je crois mais là ça aurait pu avoir des circonstances désatreuses et ce récit mérite de figurer en tête dans la liste des imprudences. J'ai eu beaucoup de chance, mais j'étais jeune, inconcient, et je ne bénéficiais pas des conseils d'un moustachu. C'était avec mon planeur de 3 mètres, avec un OS PET III de 1,5 cm3 en pylone. J'avais pris comme terrain de vol une petite pente derrière l'école/mairie du village. Champs pas très grand, en légère pente, en bas la route, quelques maisons aussi en bord de route. Je lance, l'appareil perd de l'altitude (avec ce moteur il était sous motorisé, juste de quoi tenir le palier). Il se retrouve au niveau de la route, et longe celle-ci en passant à proximité d'une maison. Je ne sais pas précisément ou je suis par rapport aux maisons et à la route, je ne touche à rien. Il continue tout droit et puis tout à coup il s'arrête brusquement et tombe à la verticale. Je ne comprend pas exactement ce qui s'est passé. je vais près de l'épave, et je comprend : le planeur longeait la route, à cheval entre la chaussée et le bas coté, à environ 3 mètres de haut. Et il a heurté de plein fouet un pilone electrique, pile sur le nez. J'ai eu une chance terrible ce jour là, voler à 3 mètres de haut, au dessus d'une route, quand on ne sait pas piloter avec un engin de 3 mètres d'envergure, c'est pas bon, pas bon du tout ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires