Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 21:57

Ce petit article parce que je me suis longtemps posé la question sur la façon dont le controleur régulait la vitesse du moteur. Et j'ai également posé la question sur plusieurs forums, j'en ai discuté avec d'autres modélistes et j'ai eu des versions contradictoire avant d'avoir finalement la bonne explication.

Tout d'abord une petite précision : pour un moteur a balais on parle de variateur, et pour un moteur brushless on parle de controleur.

Je ne détaille pas le fontionnement du moteur électrique, mais en gros la rotation est assurée par le passage du courant dans un fil électrique (le bobinage) situé dans le champs magnétique créé par les aimants. Et pour que le moteur tourne il faut utiliser plusieurs bobinages dans lesquels ont fait successivement passer le courant.

Dans le cas d'un variateur et donc d'un moteur à balais : la commutation entre les différents bobinages est mécanique : les balais amènent le courant et sur le rotor du moteur il y a des lamelles en cuivre reliées aux différents bobinages. Les balais frottent sur les lamelles et alimentent donc le bon circuit au bon moment. Le variateur lui même régule la tension d'alimentation du moteur. La vitesse de rotation est liée à la tension (N = Kv * ( U - I * Ri)).

Dans le cas d'un controleur et donc d'un moteur Brushless : il n'y a pas de balais, il n'y a pas de lamelles en cuivre pour faire passer le courant dans le bon circuit électrique. Mais le principe du fonctionnement est le même que dans le cas d'un moteur à balais. Seulement ici c'est le controleur qui envoie le courant vers le bon circuit. Un certain nombre de personnes croient que c'est la fréquence de commutation qui impose la vitesse de rotation. C'est faux. La fréquence de commutation, comme dans le cas d'un moteur à balais, est une conséquence de la vitesse du moteur, ce n'est pas la cause de cette vitesse. La vitesse du moteur est ici encore imposée par le controleur, qui abaisse la tension d'entrée par découpage de celle-ci. Il y a donc deux systèmes distincts dans le controleur : le premier réagit à la consigne de gaz venant du récepteur et fourni une tension d'alimentation. Le second, en fonction de la position du rotor, commute le bon circuit (en se servant d'informations remontant du moteur par les fils d'alimentation, et qui permettent de savoir dans quelle position est le rotor et quel circuit il faut commuter), aux bornes duquel on va retrouver cette tension.

Je n'ai pas trouvé dans la littérature d'explication détaillée satisfaisante complète (avec les deux aspects régulation de la tension et commutation des circuits) du fonctionnement du controleur. On pourra toutefois se reporter au Fly spécial électrique, qui en apporte une description rapide (moi-même je ne l'avais pas remarqué, c'est en relisant l'aticle suite à une discussion sur le Forum Modelisme que je l'ai trouvée).


Partager cet article

Repost 0

commentaires

mido2020 18/04/2013 15:29

slt ,
merci pour l'article ,pour moi j'ai un moteur et contrôleur et j'ai pas un récepteur et je veux commander le moteur par un PWM générer par un pic , aider moi dans ce sens

hal 20/04/2013 09:04

Désolé Mido, mais là ça dépasse mes compétences. Je te conseille de passer par un forum centré sur ton type de projet.