Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 08:06

Quand les membres de mon club, qui pratiquaient essentillement le pilotage hélicoptère, on décidé d'apprendre à piloter des avions quelques un ont acheté des Minimag de Multiplex.

Le Minimag est un avion en EPP, ailes hautes, 2 ou 3 axes, pesant environ 700 grammes, envergure 1mètre et charge alaire d'environ 30 g/dm². En version de base il est équipé d'un permax 400 (moteur à balais).

Antoine avait acheté un Minimag et l'avait monté en version 3 axes, avec un moteur brushless. L'engin avait la pêche, plus que nécessaire d'ailleurs. Etant novice il m'avait demandé de lui donner un coup de main pour débuter, et j'ai eu l'occasion de piloter son Minimag pour le régler et aussi de faire un peu d'écolage.

Malgré ses petites roues et les jambres de train manquant de rigidité le Minimag décolle parfaitement d'une piste en herbe, comme tout avion avec un train classique (bicycle, pas de roue avant) il faut mettre de la profondeur à cabrer lors de la mise de gaz, ça appuie l'arrière de l'avion sur le sol et évite de faire un cheval de bois. En vol, l'avion se comporte très correctement, avec la motorisation équipant le modèle essayé la voltige de base passe correctement. Le Minimag se comporte également très bien à base vitesse et on le pose sans aucun problème, à une vitesse très raisonnable et sans faire de cheval de bois si on prend la précaution de laisser un peu de gaz au moment ou l'on se pose et de bien arrondir.

L'avion est solide mais ne résistera cependant pas à un gros crash (comme tout avion d'ailleurs). Un jour, j'étais en écolage avec Antoine et nous volions en même temps qu'un autre pilote, sur des fréquences proches. J'avais déjà volé en même temps que ce pilote avec mes modèles et il n'y avait pas eu de problème de brouillage. Mais là, comme nous passions avec le Minimag au dessus de la piste tout à coup il est parti dans tous les sens, ne répondant plus aux commandes. Le choc avec le sol fut violent et l'aile se cassa en deux. J'emmenai l'avion à mon atelier, je fis un renfort en contreplaqué, recollais le tout el l'avion  revola sans problème.  Quand à l'origine du problème, il venait du fait que le Minimag était équipé avec un récepteur qui appartenait à Antoine et présentait un défaut, il manquait totalement de sélectivité et réagissait aux ordres de la radiocommande du second pilote pourtant écartée de 20 khZ (il était en 41140 et nous en 41120).

Ce que j'en pense : le minimag est un bon petit avion pour débuter. Il faut le prendre en version 3 axes, avec un moteur brushless pour avoir suffisament de puissance pour pouvoir s'amuser. Le pilotage est sans problème, les phases d'atterrissage et de décollage faciles à maitriser. Bien entendu si on loupe l'atterrissage le support de train va se décoller (pièce plastique fixée dans la mousse), mais ça se répare et puis si on a la chance d'avoir une piste en herbe bien tondue ou une piste en dur l'atterrissage est une des figures les plus formatrices. Seul reproche, la taille de l'appareil qui ne permet pas de voler loin de soi (mais est-ce le but ?) et le poids faible qui le rend désagréable à piloter dès que le vent forci (quoi qu'il ne se débrouille pas si mal que ça).


Pour ceux qui veulent en savoir plus : http://www.bungymania.com/minimag/index.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires