Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 23:41

Dimanche premier janvier 2011. PEndant les congés de fin d'année j'ai fait quelques réglages et modifications sur le Hugues, et chaque jour je fais un vol dans mon jardin. L'engin est équipé de son chassis d'entrainement et de la croix, le fuselage n'est pas monté dessus.

 

L'appareil est bien réglé et j'ai envie de voler dans un espace un peu plus grand. Derrière le jardin il y a un chelin qui longe l'orge, une petite rivère qui fait dans les 6-7 mêtres de large et 1 mètre de profondeur. La radio indique une tension de 7,2 voltsmais pour un vol ce sera uffisant. Je pose le modèle dans le chemin, décollage, je met l'hélico en translation lente et je le suis en marchant.. Au bout d'une cinquantaine de mètres je lui fait faire demi tour et voler un peu au dessus de la rivière. Un jogger arrive avec son chien, je pose pour qu'il passe puis je redécolle et repart dans l'autre sens. Au bout de 100 mètres, à nouveau demi tour.

 

Tout se passe bien, malgré un petit top ui se sent à un moment donné sur l'anticouple mais rien de grave. Et puis tout à coup l'appareil se met à tourner sur lui même assez lentement en radant une altitude a peu pres constante pais en dérivant vers la rivière. Sur la route il y a un arbre, qu'il percute. Il rebondit au dessus de la rivière et plouf .... bien entendu en plein milieu. A la surface il y a un porceau de la dérive qui s'en va au fil de l'eau, et puis aussi une pale qui flotte.

 

Je regarde l'émeteur qui est éteint. Bon et bien sur l'explication du crash il n'y aura pas besoin de faire appel au BEA, tension de l'émeteur trop basse il a coupé, le fail safe s'est mis en route et a permis a l'engin de ne pas s'écraser aussitôt mais comme l'émission n'a pas repris la fin était inéluctable.

 

La suite ... j'ai couru à la maison, pris deux tuyaux destinés à encastrer la canalisation électriques que j'ai fixé ensemble, mis au bout un crochet fabriqué avec un bout de tube alu fixé par 3 colson. Et puis j'ai dragué le fond de la rivière. Il m'a fallu m'y reprendre à plusieurs fois et passer sur l'autre rive mais j'ai récupéré l'hélico. J'ai également récupéré une pale et son prote pale qui était coincées dans des bouts de bois en bordure dela rivière. J'ai longé la rivière pour essayer de retrouver d'autres morceaux mais rien.

 

Bilan :

 

- tube de queue un peu tordu, les deux axes de pieds de pales cassé, une pale + pied de pale + branchement commande perdus, partie horizontale de la dérive perdue. Faudra voir les axes.

- coté équipement : controleur HS, l'enregistrement des données (le logger était branché) montre qu'il y a eu un pic d'intensité au dessus de 20 ampères et plusieurs FET on grillé. Le pack avait des éléments en court circuit, j'ai enlevé la gaine et l'ai fait séché, il refonctionne (faudra voir si il a perdu de ses performances mais apparement il a l'air de fonctionner encore correctement). J'ai démonté le récepteur et je l'ai séché il fonctionne correctement. Et après avoir fait sécher l'hélico au dessus d'un radiateur j'ai testé les servos et le gyro tout semble ok.

 

 

 

 

 

Repost 0
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 23:30

Du bête mais qui arrive semble t'il assez souvent. Avec mon Minij, lancé au sandow. L'appareil part bien, mais dérive un peu à gauche. Coup de dérive à droite il ne se passe rien. Tilt, j'ai oublié d'allumer la récéption. Moment de solitude, il décrit des grand cercles par la gauche en descendant et heurte la planête. Fin du Minij .... enfin il me reste le fuselage (un peu fendu mais réparable), un de ces hivers je lui referai une aile.

 

Dans le même genre, un vol de mon planeur de 3 mètres, que j'ai raconté par ailleurs. Franck est au commandes, je lance au sandow, il part à gauche, Franck corrige mais rien ne se passe. Grands cercles, les ailes sifflent, et crash .... La radio était allumée mais l'antenne était restée enroulée autour du récepteur. Je me souviens que Franck a tordu le manche de ma Lextronik tellement il a poussé fort.

Repost 0
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 23:21

Du classique, l'inversion des commandes. En avion ça m'est arrivé pour le premier vol de mon Ocell. Ailerons inversés. C'était un vol au moteur, l'appareil était par ailleurs bien réglé, j'ai réussi sans trop de problème à le ramener en pilotant en douceur et en utilisant la direction.

 

J'ai récidivé il y a peu en essayant ma nouvelle radiocommande sur un petit 2 axes. Lancer, part à gauche, je contre à droite il engage à gauche et rejoint le som plus vite que prévu. L'inertie étant faibles seul un couple est décollé et l'hélice abimée.

 

En hélico par contre ça ne pardonne pas. Après des réglages sur ma radio, décollage de l'Eco 8. Il s'incline à droite je corrige, il augmente l'inclinaison j'augmente la correction et là il me fait un demi tonneau sur place au raz du sol. Un bout de pale m'a sifflé aux oreilles.

Repost 0
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 22:55

En vol maintenant. Il n'y a pas longtemps, je suis au terrain et entre deux vols en avion je règle l'Eco8 avec ma deuxième radio. L'hélico qui était en vol se pose, zou je prends le Monsun et je rejoins la piste. Mise de gaz, gécollage, tour de piste, tonneau, tout va bien. Je m'écarte un peu plus loin de la piste et là top radio, mise sur la tranche brutale. Je récupère, ça recommence. Je réussi à garder un poil de controle et à ramener l'avion vers moi. Quand je me rapproche les tops disparaisent, je préviens Jean Luc et Olivier qui volent avec leurs easy gliders que je fais une approche rapide et je me pose. Bel atterrissage d'ailleurs, je me surprend moi-même parce que avace le stress ce n'était pas évident de se poser sans bobo. Comme quoi ça sert de répeter encore et toujours les exercices. Après invertigation je me rend compte que je n'avais pas éteint mon deuxième emeteur et que je me suis brouillé moi-même. Quand on ne se sert pas de son emeteur, on l'éteint.

Repost 0
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 22:49

Dans le même genre un jour je faisais une vérification de mon controleur, dans le salon, avec les pales cette fois-ci. Inconcient, oui, je sais. Pas au minimum, moteur, ça tourne, ok tout va bien. On coupe et là finalement ça va pas si bien que ça le moteur ne répond pas. Grand moment de solitude, modèle  au sol entre la table et la bibliothèque. Curieusement je ne me souvient pas comment le moteur s'est arrêté. Mais ce dont je me souviens c'est qua ça a été long, très long ... On ne fait jamais d'essais en intérieur avec un hélicoptère, mis à part bien entendu avec les modèles de quelques dizaines de grammes prévus pour voler dans le salon.

Repost 0
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 22:44

Il y a quelques années, je réglais mes modèles à la maison. Il faisait beau et je m'étais installé dehors. Je commençait par régler l'Eco8, dont j'avais enlevé les pales par prudence. Puis je le portais dans le salon et je passai au modèle suivant. Je commençait mes réglages, et tout à coup j'entendis un bruit un peu bizarre dans le salon mais n'y prétais pas attention. Soudainement ma femme surgit, et là je compris qu'il devait y avoir un problème parce qu'elle m'engueula en me disant que je ne devais pas faire marcher mes modèles à l'intérieur de la maison. A l'intérieur ? mais j'étais à l'extérieur !!!! Non coupable. Quoique ... Le récepteur de l'hélico était resté sous tension et en faisant les réglages de l'avion j'avais mis en marche le moteur de l'hélico posé sur la table. Heureusement que les pales n'étaient pas montées. Eteignez toujours vos récepteuraprès utilisation

Repost 0
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 22:39

J'en ai parlé ailleurs je crois mais là ça aurait pu avoir des circonstances désatreuses et ce récit mérite de figurer en tête dans la liste des imprudences. J'ai eu beaucoup de chance, mais j'étais jeune, inconcient, et je ne bénéficiais pas des conseils d'un moustachu. C'était avec mon planeur de 3 mètres, avec un OS PET III de 1,5 cm3 en pylone. J'avais pris comme terrain de vol une petite pente derrière l'école/mairie du village. Champs pas très grand, en légère pente, en bas la route, quelques maisons aussi en bord de route. Je lance, l'appareil perd de l'altitude (avec ce moteur il était sous motorisé, juste de quoi tenir le palier). Il se retrouve au niveau de la route, et longe celle-ci en passant à proximité d'une maison. Je ne sais pas précisément ou je suis par rapport aux maisons et à la route, je ne touche à rien. Il continue tout droit et puis tout à coup il s'arrête brusquement et tombe à la verticale. Je ne comprend pas exactement ce qui s'est passé. je vais près de l'épave, et je comprend : le planeur longeait la route, à cheval entre la chaussée et le bas coté, à environ 3 mètres de haut. Et il a heurté de plein fouet un pilone electrique, pile sur le nez. J'ai eu une chance terrible ce jour là, voler à 3 mètres de haut, au dessus d'une route, quand on ne sait pas piloter avec un engin de 3 mètres d'envergure, c'est pas bon, pas bon du tout ...

Repost 0
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 20:54

 Des mésaventures qui se terminent bien avec l'Eco8 :

  • axe anticouple tordu, je le remplace en 5 minutes et je décolle. L'hélico se met en pirouette lente, je pose, expertise : l'ai juste oublié de rebrancher la commande d'ac.
  • un jour en faisant des controles pré-vol je me rend compte que j'ai monté les pales d'ac à l'envers : le bord de fuite est en avant et le bord d'attaque à l'arrière. Je n'ai rien senti en vol.
  • Gyro réglé à l'envers at qui compense dans le mauvais sens. J'hésitais à le faire figurer ici, trop courant. L'hélico se met en pirouette pas trop rapide.
  • La même chose mais en inversant le sens de débattement du servo anticouple. Beaucoup plus méchant, la pirouette est très rapide. Heureusement que j'avais la ctoix d'entrainement.
Repost 0