Une dizaine de vols ont été réalisés, sur le terrain du club et dans les champs derrière chez moi. Voler près de chez moi le soir après le boulot c'est la finalité de ce modèle, donc objectif atteint.

 

Le centre de gravité a été avancé à 110 mm du bord d'attaque, en avançant le pack. Pour les débattement je vole pour l'instant dans le mode "Voltige". Ces débattements sont un peu inférieurs à la moitié de ceux de la notice :

 

- profondeur : -27/+23 (notice : +/-65 mm)

- ailerons : +/- 35 (notice : +/- 65 mm)

- direction : 30 de chaque coté (notice : 90 mm de coté). Je pense que j'augmenterai le débattement de cette gouverne pour les prochains vols.

 

dual rate 70% et expo 20% sur toutes les voies.

 

Pour l'instant ça me va. quand je passerai à la 3D je retravaillerai les débattements du mode "3D", mais je n'en suis pas là.

 

Lors d'un décollage au sol sur le terrain du club un des aves de roue a quitté le train. J'ai lancé le modèle à la main en le prenant par la partie supérieure du fuselage. Aucun problème, et je me suis posé dans les herbe hautes à coté de la piste. Ensuite j'ai remis l'axe en place, mais j'ai continué à lancer à la main. histoire de m'entrainer pour les futurs vols derrière chez moi (pas de piste).

 

Enfin, j'ai eu l'occasion de voler avec un vent un peu soutenu. C'est moyennement agréable et cela nuit à la précision des trajectoires, mais l'appareil se comporte bien.

 

Le dernier point gênant qui restai était le démarrage progressif du moteur. Je viens seulement de le résoudre. Le contrôleur est un hypérion Atlas, dernière génération des contrôleurs hypérion, qui a fait suite aux contrôleurs Titan. Ces contrôleurs fonctionnent bien mais je n'aime pas leur mode de programmation. On peut utiliser le emeter hypérion, mais je n'arrive pas à régler certains paramètres, et en particulier je n'ai pas réussi à passer du mode hélico (ce contrôleur avait été utilisé sur le Hugues) au mode avion. Hors, en mode hélico le démarrage est progressif, avec atteinte du plein régime en 10 secondes mini (et 20 secondes maxi, ça se règle). Parfait en hélico mais inadapté en avion. Le deuxième mode de programmation consiste à insérer un petit boitier entre le contrôleur et le récepteur, qui contient un récepteur infra-rouge. Avec une zapette ressemblant à une calculatrice on peut alors programmer le contrôleur. enfin à condition d'avoir trouvé la notice de programmation, pour ma part j'utilise la notice des contrôleurs scorpion qui sont des "clones". J'ai donc ressorti un de ces ensemble zapette/boitier intermédiaire, mis une pile neuve dans la zapette et ... c'est ok.

 

Les réglages de base étant finalisés, je vais pouvoir maintenant profiter des longues soirées de cette fin de printemps et de l'été qui s'annonce pour m'habituer à cet avion et travailler le vol tranche, le vol dos, les tonneaux à facettes, et tâter du torque roll ...

 

Retour à l'accueil