Le modèle qu'a choisi de représenter Balsacraft est le K7045, qui est parmi les premiers Blenheim construit. C'est la version bombardier, et non la version MK1F (F pour Fighter) qui se distingue par son racks de canons sous la soute à bombe.

 

Je vais représenter cette version, d'une part j'ai les décalcomanies pour la décoration et d'autre part ça pourrait être sympa d'avoir les trappes de la soute à bombe fonctionnelles. Accessoirement je pourrais mettre le pack d'accu dans la soute à bombes, ça fait une ouverture toute trouvée pour changer le pack.

 

K7045 figue en couverture de la revue Profile que j'ai trouvé sur internet, et il y a aussi dans cette revue une double page avec la décoration de cet avion. 

 

 

 

BRISTOL BLEINHEIM - PREMIERS ELEMENTS

J'ai acheté l'exemplaire de la revue Haynes concernant le Blenheim. Pas mal de choses intéressantes, photos, descriptions techniques etc ... Je restai quand même un peu sur ma faim alors j'ai commandé un autre livre publié chez Valiant qui apparemment contient pas mal de schéma techniques, et aussi un plan 3 vues (celui que j'ai a l'air fiable mais je ne sais pas qui l'a dessiné et si je peux parfaitement m'y fier). Dans le livre Haynes il y a un certain nombre de dimensions assez détaillées qui m'ont permis de confirmer que :

 

- L'aile Balsacraft est à peu près correcte, uniquement une vlèche un peu trop faible et un léger décalage du bord de fuite. Je pourrais utiliser les pièces du kit, en décalant la position des nervures.

- Le fuselage Balsacraft est trop court, trop étroit et pas assez haut. Il manque environ 7 cm en longueur, 2 en largeur et 2 en hauteur. Donc tous les couples sont à refaire, les planches de revêtement ainsi que le principe de la conception pourront être en partie repris.

- la forme des nacelles moteur est fausse, à revoir. 

 

J'ai trouvé la notice de montage à télécharger sur internet, sur le site outerzone. Ca va simplifier les choses pour des aspects de détail du montage (par exemple ça donne des indications sur le vrillage de l'aile destiné à améliorer la stabilité à basse vitesse.

 

Il y avait aussi la copie d'un article écrit dans une revue en septembre 2000. Ca permet d'avoir quelques informations sur le montage et le vol, et aussi sur la motorisation. Les vols ont été faits avec des moteurs Gold Fire 7.2 - 8.4V montés en série et alimentés par un pack de 16 éléments 2000 mA NicD. Ce qui veut dire que la tension plein gaz pour chaque moteur correspondait à la tension de 8 éléments NicD donc environ 8 à 8.5 volts en charge. L'avantage avec les moteurs à balais c'est qu'un seul variateur suffit, pas besoin de 1 contrôleur par moteur comme pour les brushless. Ces moteurs avaient un Kv de 2650 environ et pesaient 215 grammes.

Les hélices utilisées dans les premiers vols étaient des Master Airscrews 7x5 et la consommation était de 24 ampères, donc un peu moins de 200 watts par moteur. Sachant que le modèle pesait 2k66 ça fait 150 watts/kg. Mais attention, les speed 600 sont beaucoup moins performant que les brushless récents, et ils tournaient à moins de 70% de rendement alors qu'un brushless sera plutôt au dessus de 75% (plein gaz). Donc cela correspond en gros à 350 watts consommé environ avec un brushless, soit 130 watts par kg. Ça devait être un peu limite ... par exemple dans l'article il est écrit que pour faire un looping il faut d'abord faire un piqué pour prendre de la vitesse. Mais c'est possible (et même le vol devait être assez "maquette").

La poussée devait être de l'ordre de 20 onces selon les documents que j'ai retrouvé soit à peu près 600 grammes (pas moteur) avec une hélice 8x4

Deux enseignements :

- d'une part pas de soucis pour le poids qui va surement être plus important que les 1kg8 annoncés dans le kit (train rentrant, aspect maquettes etc ..). Mais je pense pouvoir sans problème en dessous de 2kg5.

- sur la motorisation : avec mes moteurs hyperion des hélices tripales 9x7 sont je pense le maximum. La puissance consommée devrait être de 500 watts environ, ce qui donnera un vol réaliste et un peu de réserve au cas ou. A vérifier bientôt quand j'aurais les hélices et qu'elles seront passée au banc.

 

Prochaine étape, la construction. Ce qui va poser le plus de questions c'est je pense le train rentrant, mais comme il sera fixé dans les nacelles je peux faire la construction de l'aile et du fuselage tout en y réfléchissant. Le premier vom pourrait avoir lieu dans 2 ou 3 ans seulement ...

Retour à l'accueil