D'abord, petit rappel sur la décoration du volt jusque fin 2020. La première représente l'avion en cours de finition en 2016, la deuxième a été prise fin 2020.

Outre le fait que les 4 années de vols, petites casses et modifications diverses avaient amenée

REFECTION DE L'ENTOILAGE ET PEINTURE "TYPE EVAA" POUR LE VOLT.REFECTION DE L'ENTOILAGE ET PEINTURE "TYPE EVAA" POUR LE VOLT.

Outre le fait que les 4 années de vols, de petites casses et modifications diverses avaient conduit à mettre des morceaux de Solartex non peints en différents points du fuselage et des ailes, je m'étais lassé de la peinture jaune sur le dessus des ailes.

 

Profitant de la pause annuelle dans les vols j'ai donc décidé de refaire entièrement l'entoilage et de changer le décor de l'avion. En ce qui concerne l'entoilage, pas de problème particulier : enlever l'ancien revêtement (sauf sur les empennages parce que c'est difficile d'entoiler au recouvrement thermo rétractable sur des empennages montés sur le modèle), poser le nouveau après avoir poncé les surfaces et réparés les petits défauts, cela ne présente pas de difficulté particulière.

 

Pour la décoration, j'ai retenu un schéma qui est utilisé sur les avions de l'EVAA (équipe de voltige de l'armée de l'air). Première étape avoir des représentation dessus/dessous/profil, ce qui a été assez rapide après une petite recherche sur Internet.

REFECTION DE L'ENTOILAGE ET PEINTURE "TYPE EVAA" POUR LE VOLT.
REFECTION DE L'ENTOILAGE ET PEINTURE "TYPE EVAA" POUR LE VOLT.REFECTION DE L'ENTOILAGE ET PEINTURE "TYPE EVAA" POUR LE VOLT.

Chouette non ?

Pour le fuselage et le dessous des ailes, pas de gros problème. Par contre pour le dessus de l'aile .. c'est un peu plus compliqué.

Début donc par le fuselage, et ça a été assez laborieux. La cause : l'utilisation de scotch de masquage mal adapté pour ce genre de travail. J'ai utilisé du scotch de masquage en grande surface de bricolage, du scotch Oracover de 3 mm pour les formes courbes destiné aux peintures à l'eau, et j'ai du m'y reprendre à plusieurs fois. La peinture bavait sous le scotch, ou il restait de l'adhésif que je n'arrivais pas à enlever sans abimer la peinture, ou encore la peinture s'arrachait quand j'enlevais le scotch. J'ajoute que je peint en extérieur et que la température n'était sûrement pas idéale, mais pour moi le maillon faible c'était le scotch de masquage. Enfin après m'y être repris plusieurs fois je suis arrivé à un résultat acceptable.

Ensuite, le dessous de l'aile. Là pas de difficulté, les limites entre les couleurs sont des lignes droite. J'ai quand même fait attention d'utiliser du scotch "faible adhérence" pour celui acheté en grande surface, et du scotch de masquage Tamiya que j'avais en stock.

Et enfin le dessus. Pas question de reproduire les erreurs du fuselage, il y a des courbes partout. Donc j'ai décidé de commander (chez Oupsmodels, magasin ou j'ai déjà commandé plusieurs fois et qui me donne toute satisfaction) des scotch de masquage. J'ai choisi la marque Mig Jimenez que je ne connaissais pas (en fait je ne connaissais que les produits Tamiya) et j'ai acheté divers produits pour les essayer :

- des feuilles de masquage millimétrées d'une part (pochette de 5 feuilles 290x145) et non millimétrées d'autre part (pochette de 5 feuilles de 280x195)

- du ruban de masquage flexible (3mm de large)

- et pour avoir sous la main du ruban de masquage "droit" de 20mm de large et 6mm de large.

Les feuilles de masquage étaient destinée à faire le dessin de l'avion stylisé et de la zone assez complexe qui est près de l'emplanture. J'ai tout d'abord reproduit les formes par impression sur le papier de protection qui recouvre la partie adhésive de la feuille de masquage, et il ne restait plus qu'à découper. Pour le reste je me suis servi du ruban flexible, et j'ai complété par des feuilles de revue découpées aux bonnes dimensions et collées au ruban de masquage "droit". Voila les différentes étapes en photos :

Première étape : coller en place les masques découpés dans les feuilles de masquage

Première étape : coller en place les masques découpés dans les feuilles de masquage

Deuxième étape : pose du scotch flexible

Deuxième étape : pose du scotch flexible

Troisième étape : pose de papier dans les zones limitées par le scotch flexible qui vont rester blanches

Troisième étape : pose de papier dans les zones limitées par le scotch flexible qui vont rester blanches

Quatrième étape : un coup de peinture en bombe, plusieurs couches fines.

Quatrième étape : un coup de peinture en bombe, plusieurs couches fines.

Et pour finir on enlève tous les éléments de masquage

Et pour finir on enlève tous les éléments de masquage

Certes le résultat est perfectible. Il aurait fallu en particulier soigner un peu plus le masquage au niveau des fentes des ailerons. Mois tout de même .. je suis super content du résultat. La peinture n'a pas du tout bavé sous le scotch, bien que parfois je m'y sois repris à plusieurs fois pour coller le ruban flexible. par ailleurs le masquage se décolle bien, sans enlever la couche de peinture sur laquelle il avait été collé. Et les petits résidus d'adhésif s'enlèvent à l'eau (j'ai ajouté un peu de savon).

 

Pour finir, quelques vues de l'avion repeint :

REFECTION DE L'ENTOILAGE ET PEINTURE "TYPE EVAA" POUR LE VOLT.
REFECTION DE L'ENTOILAGE ET PEINTURE "TYPE EVAA" POUR LE VOLT.
REFECTION DE L'ENTOILAGE ET PEINTURE "TYPE EVAA" POUR LE VOLT.
Retour à l'accueil