Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 22:37

Cette année 2013 n'aura pas été un bon cru en ce qui concerne les vols. Début d'année avec un temps exécrable, et par malchance quand les conditions étaient volables j'étais pris par ailleurs. Quelques vols avec le Flamingo en début de saison et premiers vols du Monsun au début du mois d'aout. Avec pour ce premier vol un atterrissage à coté de la piste dans l'herbe qui s'est traduit par une hélice cassée ce qui fait ... qu'il n'y a pas eu de second vol ce jour la (pas d'hélice 11x5.5 dans ma caisse de terrain).

Quelques jours plus tard deuxième séance de vols, avec 6 bons vols et les réflexes qui reviennent.

Puis troisième seance. Le premier vol se déroule bien mais le vent souffle de travers, et je décide de décoller de la deuxième piste, mieux orientée mais dont j'ai peu l'habitude. Mise de gaz, l'avion roule, zigzague un peu, se dirige vers le bord de piste en herbe et là au lieu de couper les gaz je tire sur le manche pour décoler en force. C'est mal !!! et la punition est quasi immédiate : l'avion décole mais il heurte les hautes herbes, est déstabilisé et le vol se termine par une magnifique roue avec contact successif de l'aile, du stabilisateur horizontal et du moteur avec le sol (belle figure de gymnastique je l'avoue).

Résultat, que l'on peut voir sur les photos : le bord d'attaque du stabilisateur est cassé, l'aile n'a presque rien (entoilage fendu au saumon, une des pattes servant à la fixer au fuselage cassée, clé tordue), la verrière est fendue, le pilote s'est décollé de son siège, le capot moteur a quelques très légères fissures et le moteur est HS : l'axe a du  se tordre (mais en restant dans le domaine élastique) et la cage est venue déformer la partie fixe, qui par ailleurs présente des fissures dans la zone du roulement. Je découvrirai par la suite que le flasque du cone est également déformé.

Il y a des périodes noires - le Monsun fait la pirouetteIl y a des périodes noires - le Monsun fait la pirouette
Il y a des périodes noires - le Monsun fait la pirouetteIl y a des périodes noires - le Monsun fait la pirouette

En ce qui concerne le moteur, pas d'autre solution que de le changer. Sachant que celui ci doit avoir environ 200 vols, qu'il avait subit un choc lors du crash de 2011 et que le bruit qu'il faisait ressemblait plus à celui d'un moteur thermique qu'à un moteur électrique (roulements usés ? vibrations liées au choc précédent ?, ...) et que par ailleurs ces moteurs sont en "liquidation" chez Aircraft world pour 40 dollars ce n'est pas dramatique ...

Pour le cône je n'ai vu les dégâts qu'au remontage, donc pour l’instant le Monsun va s'en passer.

Le capot moteur : quelques bouts de fibre avec de la résine et c'est ok les dégâts étaient très peu importants, il restera une petite retouche de peinture à faire ça attendra

La verrière .... là c'est rageant elle vaut 4 euros en pièce de rechange mais n'est disponible nulle part. J'ai donc fait une réparation de fortune en recollant les deux partie avec de la stabilit express (pour moi une des seules colles qui fonctionne sur le plastique, et j'ai mis deux bande peu larges de fibre résinées à la stabilit à l'intérieur de la verrière pour renforcer le tout. C'est moche mais ça tient ... et je vais prendre contact avec Graupner pour savoir comment je peux me procurer une verrière.

Pour l'aile, désentoilage du saumon, contrôle que rien n'a été cassé, réentoilage. Au passage j'ai contrôlé qu'aucun servo n'avait eu de pignon détérioré durant le choc, et j'ai également vérifié que les ailes n'avaient pas souffert sous l'entoilage. Par ailleurs changement de clé (tube alu acheté en grande surface), quand à la patoche de fixation ça attenda, il y en a deux par aile et l'autre est ok.

Dernier point, je me suis aperçu que le couple pare feu n'était pas plan et par ailleurs la croix qui sert à fixer le moteur sur ce couple (montage de type "backmount") s'était enfoncé dans celui-ci. J'ai donc mis un renfort en contreplaqué pour retrouver la planéité, et mis deux couches de résine + fibre sur le couple.

Il y a des périodes noires - le Monsun fait la pirouetteIl y a des périodes noires - le Monsun fait la pirouette

Plus délicat, le stabilisateur. Première étape désentoiler pour évaluer les dégats. Là je m’aperçoit que seul le bord d'attaque a souffert mais en deux points : à l'endroit ou on voit apparaître la brisure, et aussi près du fuselage. Dans ce genre de cas la solution consiste à enlever la partie abîmée et la zone voisine, puis coller une baguette de bois coupée en biseau à ses deux extrémités (pour augmenter la surface de collage).

Près du fuselage cette technique ne marche pas, on ne peux pas pratiquer la découpe en biseau. Je sépare donc la partie cassée du reste et là je vois que la cassure n'est pas nette. Je peux donc tenter le coup de recoller les deux parties. J'ajoute ensuite un renfort en angle. Le collage se fait à l'araldite, et je me sert d'une planche maintenue contre le moignon de stabilisateur pour assurer la planéité de l'ensemble. Après coup je me dis que ça va être peut être un peu léger. Il faudra que je surveille que ça tient, et peut être que cet hiver j'insérerai une tige de carbone qui fera en quelque sorte office de clé d'aile.

Pour la cassure située en milieu du demi stabilisateur c'est plus simple. Une chute de balsa de 6 mm d'épaisseur, Quelques coups de cutter et poncette, et on colle (à l'araldite encore) en s'assurant que le stabilisateur est bien plan (tige alu le long du bord de fuite, baguettes bois dur au bord d'attaque serrées avec des serre joints et en intercalant du papier sulfurisé pour qu'elles ne collent pas sur le stabilisateur.

Remise en place de "nervures" en balsa 6x6, entoilage thermocollant, remise en place d'un filet de décoration et c'est tout bon.

Il y a des périodes noires - le Monsun fait la pirouetteIl y a des périodes noires - le Monsun fait la pirouette
Il y a des périodes noires - le Monsun fait la pirouetteIl y a des périodes noires - le Monsun fait la pirouetteIl y a des périodes noires - le Monsun fait la pirouette

Tout ça m'aura pris une semaine en travaillant très tranquillement, en fait il n'y en a que pour deux de travail environ mais comme de toute manière il fallait que j'attende le moteur pas la peine de se presser (et puis il y a le temps de séchage de la colle).

Les premiers vols après réparation ont eu lieu jeudi dernier. L'ami Olivier m'avait invité à voler avec lui après le travail et malgré le vent nous avons pu faire trois vols ensemble, lui avec son vieux trainer électrique et moi avec le Monsun. Tout s'est avéré ok, vol très sain, pas de signe de vrillage ou de mauvaise mise en croix du stabilisateur. L'avion a été pas mal secoué par le vent et j'ai fait quelques prises de vitesse sur des descentes de renversement ou des loopings et le collage du stabilisateur tient. Et cerise sur le gâteau, le moteur fait maintenant un bruit tout à fait normal pour un modèle électrique.

Partager cet article

Repost 0

commentaires