Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 21:41

Je l'ai déjà écrit, j'ai la chance d'avoir sur mon lieu de travail un fablab avec entre autres des imprimantes 3d. Donc autant en profiter.

 

Ce n'est pas vrai que l'impression 3D c'est très simple ... en fait si, l'impression est assez simple, on met la carte SD dans la machine, éventuellement on change le fil de PLA et on règle la hauteur du plateau, on choisit "build from sdcard" et c'est parti. Mais avant ça il faut avoir mis quelque chose sur la carte SD et c'est la que cela se complique. parce qu'il faut créer l'objet désiré avec un logiciel de modélisation 3D. Il y en a plusieurs, personnellement j'utilise Freecad qui est gratuit et jusqu'à présent suffit à mes besoins. Sachant que j'avais autrefois fait du dessin industriel mais que je n'ai aucune formation sur ce type de logiciel. mais ce qui est bien c'est qu'il y plein de tuto sur internet, ça aide.

 

Ces deux pièces sont des pièces de révolution, assez simple à faire. Freecad permet de générer des cones, (ou protions de cones), cylindres, surfaces s'appuyant sur des formes géométriques simples (cercle, ellipse, rectangle, polygone ..). On peut après manipuler ces formes, les réunir, soustraire, etc ...Et si on veut faire plus compliqué on peut créer une esquisse, comme on ferrait un dessin industriel à partir de segment de droites, courbes, etc ... et lui donner du volume ou s'en servir pour "percer" on objet. Bref on a de quoi bosser.

 

Première chose il faut les cotes des pièces. Pour cela j'ai eu recours au Montforton, ou du moins sa version Pdf. Ce bouquin de plus de 400 pages est une référence sur le Spitfire MK IX, avec des tas de photos, plans, plans cotés etc ..; Dedans il y a le plan du canon coté et celui du cône, non coté celui là et sur lequel j'ai relevé les cotes à la règle.

CANON ET CONE EN IMPRESSION 3D POUR LE SPIT

Donc à partir de formes de base (je vais vite dans la description, ce n'est pas un cours de conception 3d ..) :

 

- Pour le canon, j'empile : un tronçon de cône, un cylindre, un tronçon de cône, un cylindre,  le fût obtenu en créant une forme par un lissage s'appuyant sur une série de cercles, et un cylindre pour l'embout. Je fais l'union de tout ça. Je perce un trou de 4mm dans la base en soustrayant un cylindre à la forme obtenue

- Pour le cône : une forme obtenue par lissage d'une série de cercle. Après il faut que j'ajoute la nervure circulaire qui va s'insérer dans la fente qui se trouve dans le plateau alu du cône, pour cela je fais un cylindre de 1mm d'épaisseur et du bon diamètre. J'évide le solide obtenu pour avoir une épaisseur de 2mm, il y a une fonction qui fait ça. Puis vient le problème des pales. Il faut percer des ouvertures qui sont plus ou moins des quart d'ellipse. Donc je crée un ellipsoïde, je n'en garde qu'un quart (différence avec des cubes), je le positionne là ou il faut et je passe à l'ouverture suivante. Pareil, ellipsoïde, j'en garde un quart, je le fait pivoter de 120°, je le place là ou il faut (quelques rappels de géométrie ne sont pas inutiles). Et idem pour la troisième ouverture. je rappelle que ce cône est destiné à une hélice tripale.

 

Ca donne cela :

CANON ET CONE EN IMPRESSION 3D POUR LE SPIT
CANON ET CONE EN IMPRESSION 3D POUR LE SPIT

Exportation en format .stl, on passe sur le logiciel de préparation d'impression (simplify 3D), réglage de quelques paramètres et en particulier de la densité de remplissage. En impression 3D on fait généralement des solides pleins, le plus souvent le taux de remplissage est de 20 à 50%. La structure intérieur est remplie, dans mon cas par une structure en nid d'abeille. Pour le cône je choisit 50% (en fait la paroi va être totalement pleine vu sa faible épaisseur) et pour le canon j'ai fait plusieurs essis avec 30% et 50%. Pour les canons après deux tests ou je n'en imprimait qu'un, j'ai fait des impression simultanées de 4 canons. l'impression prends quelques heures ... environ 5 pour le cône ou les 4 canons.

CANON ET CONE EN IMPRESSION 3D POUR LE SPIT

L'embout des canons n'est pas parfait ... après coup je me dis que j'aurais du faire un perçage pour mettre un tube laiton. Je le ferai manuellement cette fois-ci.

Pièces finies, je suis assez content de moi. les canons pèsent 12 grammes remplis à 50% et 6 gramme à 30%. Le cône pèse le même poids que le cône d'origine et s'encastre parfaitement sur le plateau. par contre il a fallu que je retaille les ouvertures, il manquait 2 mm en hauteur. Je modifierai mes ellipsoïdes en conséquence pour avoir un modèle propre qui peut resservir.

 

CANON ET CONE EN IMPRESSION 3D POUR LE SPIT
CANON ET CONE EN IMPRESSION 3D POUR LE SPIT

Voila ... un peu de finition et un petit coup de peinture et tout ça sera bon pour le service.

Repost 0
20 juin 2016 1 20 /06 /juin /2016 22:44

Suite ....

 

J'ai relancé l'impression d'un deuxième pilote, mais j'ai pris le mauvais fichier, pas celui du pilote agrandi. Pas grave, cela me faisait 2 modèles pour m'entrainer à la peinture.

 

Pour la peinture on trouve d'excellents conseils sur le site de Ace of Iron. En particulier ce pdf : http://www.acesofiron.com/Paint_Special/Aces_Paint_presentation.pdf . Mais sur le site il y a des informations complémentaires.  Certes je n'ai pas l'ambition de faire une oeuvre d'art mais autant essayer de faire quelque chose de pas trop mal, et les conseils sont les bienvenus.

 

Je ne vais pas utiliser les peintures d'art préconisées, je commence la peinture du premier pilote avec ce qu'il me reste de peintures pour maquettes plastique. Et ça ne rend pas très bien ... en particulier le noir brillant pour le blouson ce n'est pas terrible. Je vais quand même jusqu'au bout et je me rend au Pickwick voisin pour regarnir mon stock de peintures. Là, surprise, il n'y a plus de peintures à l'huile, mais uniquement des peintures à l'eau. Bon ...

 

Peinture du deuxième pilote, blouson d'abors en noir, couche de noir sur la casquette. Puis peinture en marron de la casquette en suivant les conseils, pas trop mal .. Peinture du visage dans un reste de peinture maquette à l'huile couleur chaire, couches supérieurs en brique puis jaune puis blanc ... ça va à peu près. les cheveux et sourcils .. pas facile. les yeux je râme, ils sont trop grand, pupilles trop rondes, pas top ..

 

Entre temps j'ai imprimé un 3ème pilote à la bonen taille. Je rajoute un bloc de palsa sous le buste, et puis je met des aimants récupérés sur le moteur du Monsun HS pour maintenir le pilote en place. Pour que l'araldite sèche plus vite je le met sur un radiateur et .. il tombe par terre et se casse un bras. Il n'y a plus qu'à en imprimer un nouveau. Ce qui va être fait, mais en noir parce qu'il n'y a plus de fil blan. Pas trop grave mais pour la peinture ce n'est pas idéal.

 

Impression, collage du bloc balsa, ponçage, un peu de micro ballon avec de la résinne, peinture du bloc balsa en noir. La forme du bloc est due au fait qu'il faut laisse le passege du longeron arrière de l'aile.

Un pilote pour le baron - suite et fin
Un pilote pour le baron - suite et fin

Peinture en noir mat (important le fait que ce soit noir mat) du blouson et de la casquette, couche de marron en dry brush sur la casquette, je m'y reprends 3 fois mais ça va. Couche de peinture couleur chair sur le visage et la main.

Un pilote pour le baron - suite et fin

Finition du visage, du brique pour marquer les creux, un poil de jaune sur les partie hautes, un peu de blending (modeste), de l'anthracite pour la barbe mal rasée, étalé au dooigt. Un peu de rouge sur mes joues (un poil trop) et la lèvre inférieure. Les cheveux et les sourcils avec anthracite puis gris clair pour les pattes, et un petit peu de marron foncé pour les cheveux derrière la tête qui sont moins blancs sur le modèle réel. les yeux en suivant la méthode décrite, il faut des pinceau fins ... en fait l'oeil doit ^tre allongé, la pupille pas trop ronde. ce n'est pas parfait mais ça ira pour un début. Chemise en gris pour que ça ne heurte pas par rapport aux autres couleurs .. Et c'est fini. Bon, pourrais mieux faire mais je suis content de mon minimoi ..

Un pilote pour le baron - suite et fin
Un pilote pour le baron - suite et fin
Un pilote pour le baron - suite et fin

Voila, mon baron a trouvé son pilote. Ce n'est pas très difficile à faire, la création de la forme est vraiment simple avec 123Dcatch, l'impression ne pose pas de problème (bon, il faut une imprimante 3D) et la peinture est assez rapide à réaliser. Le prochain sera un pilote en tee shirt et casquette sport, pour aller dans le Volt.... Et pour la suite j'envisage d'aller au misée de l'air pour photographier les manequins en uniforme.

 

Et bien entendu bientot le premier vol de mon minimoi aux commandes du Baron.

Repost 0
10 avril 2016 7 10 /04 /avril /2016 18:00

Un creative lab s'est ouvert au boulot, et entre autres choses nous avons accès depuis quelques semaines à des imprimantes 3D. Fabriquer ses propres pièces c'est séduisant, on parle beaucoup de cette technique alors je m'y suis mis. Il y aura en principe plusieurs articles sur le sujet sur mon blog, au fil de mes réalisations.

Il y a plusieurs moyen d'obtenir des fichiers 3D, l'une d'elle consistant à reproduire un objet existant en le scannant ou ... en réalisant une série de photos de l'objet sous différents angles puis en utilisant un logiciel pour créer l'objet 3D. c'est vers cette dernière solution que je me suis tourné pour réaliser un pilote pour mon baron. Ce pilote devant être à mon effigie.

Le logiciel : j'ai choisi 123 Dcatch, c'est un logiciel gratuit et j'avais vu des réalisation au labo ça semblait donner de bons résultats. Il y a une version pour smartphone et une pour PC, j'ai choisi la version PC.

Pour "nourrir" le logiciel, il faut faire des photos du sujet. Là je m'y suis repris à 3 foirs avec l'aide de ma fille. la première fois nous étions à l'intérier, peu de lumière, pas assez de recul pour prendre les photos, ça n'a rien donné. Le deuxième essais c'était dehors, pas mal sauf que ... j'ai égèrement bougé et la vue de gauche ne ressemblait pas à la vue de droite ... ce qui posait un problème quand on regardait l'image de face ..

Le troisième essai fut le bon. Photos prises en extérieur, luminosité à peu près constante, pas de vent (le logiciel se sert du fond du décor aussi pour se repérér, si les branches bougent ça ne va pas. Une quarantaine de photos prises en tournant autour du modèle, tous les 30° environ par série de 3 photos, une prise en contre plongée, une à l'horizontale et une en plongée. En commançant à gauche du modèle et en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre de telle manière que les 20 premières photos seront celels qui serviront à modéliser le visage. De cette manière on évite d'avoir à tenir la pose trop longtemps, pas grave si on a légèrement bougé pendant la deuxième partie des prises de vue puisque alors les photos ne représentent pas le visage.

Une fois les photos prise elles sont chargées sur le site internet qui fait le traitement, ça donne cela :

 

Un pilote en impression 3D pour le baron

Le logiciel trouve tout seul les points de correspondance. Il est possible d'essayer d'améliorer la modélisation en associant des points manuellement mais .. chaque fois que j'ai essayé ça faisait plus de mal que de bien.

On nettoie l'image en supprimant les élméments extérieurs, et on envoie dna sle logiciel Meshmixer. celui-ci va permettre de retravailler l'image. En particuler fermer les éventuels trous et retoucher le modèle. J'avoue que je suis loin de maitriser Mashmixer, j'ai quand même réunssi à retoucher la casquette du pilote qui était mal modélisée (manquait des photos prises de dessus). A cette étape on choisit également les dimensions de l'image 3D, dans le cas présent j'ai chosi 7 cm de large.

 

Un pilote en impression 3D pour le baron

Après ça on exporte le fichier dans un format compatible avec l'imprimante. J'ai utilisé une Makerbot replicator 2, impression en PLA avec structure en niz d'abeille à l'intérieur de la figurine. l'imprimante a mis un support pour la tête et la casquette, j'avais peur d'avoir du mal à l'enlever après impression mais pas de problème. 7 heures après le lancement environ on a une figurine 3D tout à fait propre. je trouve les détails bien rendu, en particulier le visage, les plissés de la veste, etc ...

Un pilote en impression 3D pour le baron
Un pilote en impression 3D pour le baron

Reste à peindre la figurine. Ceci étant ... quand je l'ai mise en situation dans le Baron je me suis dit qu'elle était bien petite. 7 cm de large ça fait environ du 1/7 ème, ce baron fait 1m40 d’envergure et si on prend une envergure du réel de 8 mètres (un Blériot 11 fait 7m80) la bonne échelle serait environ 1/5.6 . Donc je vais relancer une impression en 8 cm de large, le maximum qui peut rentrer dans le fuselage, ça fera du 1/6 ème environ.

Après, des conseils sur les photos : 1 photo tous les 30° ça me parait bien. Il faut essayer de bien avoir des axes de prise de vue de haut en bas et de bas en haut avec suffisamment de recul, et de reprendre quelques photos en visant des zones un peu particulières qui sont cachées. Dans le cas présent je n'avais pas pris de photos de détails de la zone comprise entre les deux bras, c'est pour cela que je n'ai laissa qu'un seul bras dans l'impression. pareil, il manquait des photos de la partie basse du blouson ce qui m'a également oblidé à couper le personnage relativement haut.

Sinon, c'est finalement assez facile, le plus dur est de ne pas bouger pendant la réalisation des photos. A suivre la mise en peinture du buste réalisé à titre d'essai, imprimer le buste en 8 cm de large et refaire l'opération avec un pilote en chemisette et casquette de sport pour le Volt.

Repost 0