Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 10:01

Après les débuts un peu frustrant, nouvelle tentative. Packs chargés, je prends mon alimentation stabilisée et le chargeur pour pouvoir recharger sur place (il y a des prises de courant, c'est pratique). Ce soir uniquement 4 pilotes présent, l'espace va être un peu moins encombré que lors de ma première tentative.

Premier pack, vol prudent, je ne cherche pas à voler trop longtemps à la fois quand je sens que je suis un peu dépassé je me pose. Au bout de 6 minutes environ, je ne sais pas trop comment je me retrouve à la verticale près du plafond un peu en perdition, je décide de redescendre par une demi boucle qui se termine trop bas et ... hélice cassée.

Ces hélices que j'ai acheté chez Hobbyking sont beaucoup trop fragiles. Elles sont faites dans un plastique du même genre que les pots de yaourt ... Au mondre choc elles se cassent ou se déchirent. On pourrait se dire que c'est bien car ça protège le moteur, mais le prop saver est là pour ça. La séance pourrait être terminée mais un autre pilote me passe une 8*4.3 beaucoup plus solide et les vols peuvent reprendre.

à 7mn 30 je pose, et met le pack à recharger à 5C. Je vais ensuite enchainer les vols, au total 4 packs vont être déchargés ce qui représente à peu près 30 minutes de vol. La recahrge dure 18 minutes pour environ 300 mA malgré le taux de charger, normal la tension du pack remonte rapidement à 4.2 volts/élément et l'intensité de charge diminue. Mais comme les vols sont entrecoupés d'arrêts et que de temps en temps on laisse voler les copains, ça ne pose pas de problème.

Je commence à maitriser l'engin. Les tours de gymnase ne posent pas de problème, je me suis entrainé à tourner dans les deux sens (important), faire  des huit horizontaux, faire demi tour sur une demi largeur de gymnase. J'ai aussi passé quelques looping, pas de problème particulier mais il faut prendre de la vitesse pour monter bien haut (histoire de ne pas heurter le sol en fin de boucle). J'ai aussi tenté quelques tonneaux, beaucoup moins évident parce que le gymnase n'est pas très long et il y a ce foutu panier de basket .... Il faut que j'arrive à sortir de mon virage 180° en bout de gymnase en étant bien stabilisé en vitesse et trajectoire .... peut âtre aussi passer les grands débattements aux ailerons ... En tout cas même si les fin de tonneau ont été parfois périlleuses j'ai toujours réussi à rattraper l'engin, même si parfois c'était un peu limite.

Repost 0
2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 22:18

Pour la réparation bien entendu pas question d'utiliser du dépron, ce sera fait de bois !

Découpe propre du dépron qui avait été arraché, en biseau, sur les 4 morceaux de croisillon qui composent le fuselage. Je remarque ce faisant que le dépron sur lequel il y a eu de la cyano est vraiment hyper dur, difficile à couper. Pas facile non plus d'ailleurs de découper le dépron "mou" sans pouvoir s'appuyer sur un support rigide.

Réalisation de 2 pièces en balsa plume de 5mm d'épaisseur, qui vont s'encastrer dans les découpes faites dans le fuselage d'une part, et l'une dans l'autre pour former une croix.

Collage à l'araldite.

Mise en place du moteur en vissant les vis de fixation dans le bois, sans préparation particulière. je mettrais je pense un peu de cyano dans les trous pour durcir le bois. essai à vide, pas de problème. Mise en place de l'hélice, mise des gaz, tout va bien.

Passage sur la balance l'avion fait 193 grammes exactement comme avant la réparation. Le balsa ne pèserait-il pas plus lourd que le dépron ? En fait l'avant de l'ancien fuselage avait déjà été réparé, il y avait des petits bouts de contreplaqué pour assurer la fixation du moteur, j'ai supprimé tout ça et probablement qua ça a compensé l'écart de poids balsa/depron.

Voila .... il n'y a plus qu'à retourner dans l'arène.

Elipsia - réparation des dégâts du week end
Repost 0
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 22:39

Tout d'abord j'avais écrit premiers vols, au pluriel. Et puis je me suis ravisé, aprce que des vols il n'y en a eu que 1 ....

 

L'Aeroclub des Cigognes dispose d'un créneau de 2 heures le dimanche soir dans le gymnase du Pleesis Paté pour faire de l'indoor. L'Elipsia était prêt, j'allais enfin pouvoir faire mes premiers vols en indood. Packs chargés, matériel réduit au strict minimum (le modèle réduit et la MC3010) et hop ..

 

Arrivée au gymnase, de nombreux pilotes sont déjà la. Il faut dire que compte tenu de la météo il ne devait pas y avoir beaucoup de monde sur le terrain aujourd'hui. Coté modèle un peu de tout. Tour des pilotes, vérification que personne n'est sur la même bande de fréquence que moi (irréductioble du 41 Mhz ..), je me renseigne pour savoir si il y a des consignes de vol particulières, non globalement on suit les autres dans le même sens de rotation ... J'allume la radio, branche le pack vérifie que les gouvernes répondent. Je me suis mis à bout du gymnase, il n'y a plus grand monde en l'air, mise de gaz décollage et .... c'est pas grand un gymnase ... d'abord me familiariser, donc je fais des tours en longeant les murs. Virages en utlisant la dérive surtout. L'avion paraissait voler ridiculement en extérieur, là je trouve que ça avance quand même vite. Ceci étant pas de problème particulier, il faut bien doser gaz et direction surtout, un peu la profondeur aussi pour soutenir dans les virages. Ceci étant il va me falloir quelques vols pour que j'ose faire autre chose que des cercles dans le gymnase.

 

Bon, ça ne pouvait pas durer. A un moment je grimpe un peu pour éviter un pilote qui passait sur "la piste" mais je ne remarque pas le panneau de basket et je le prends de face. Avion au sol ... dépron arraché au niveau du moteur qui pendouille. Essai de recollage avec un collèque du club qui as de la colle mais à la mise de gaz le moteur quitte l'avion ... Fini pour aujourd'hui. de toute manière j'avais envie de reprendre l'avant de l'appareil en remplaçant le depron par du balsa, ça va me donner l'occasion de la faire plus rapidement que prévu.

PREMIER VOL EN INDOOR

Il est encore tôt, j'en profite pour regarder voler les autres appareils. Le plateau est varié : soucoupe, avion voltige semblable au mien (fait maison) ou RTF (le MSX-804 hacker) qui a quand même une "gueule" plus sympatique, plusieurs vapor (le petit et le grand), un micro beast E-Flite (sympa), un macareux (je pense), un micro planeur électrique. Et bien sur quelques quadricopters dont des modèles minuscules de quelques centilètres carrés, impressionnant.

 

Pas facile de prendre des photos de ces engins en vol. Il faut augmenter au maximum la sensibilité de l'appareil, et pour avoir des images nettes je pense que le mieux est de couper l'autofocus et de passe ren manuel, mis à part sur les avions qui font du torque roll ou volent à très faible vitesse.

PREMIER VOL EN INDOOR
PREMIER VOL EN INDOOR
PREMIER VOL EN INDOOR
PREMIER VOL EN INDOOR
PREMIER VOL EN INDOOR
Repost 0
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 12:46

Je l'ai signalé dans un autre article, la résistance interne des packs que j'utilise sur cet indoor m'est apparue comme beaucoup plus élevée que ce à quoi je suis habitué. aujourd'hui j'ai deonc réalisé un enregistrement pour voir comment ce comporte ce type de pack de petite capacité.

La procédure d'essai est simple : hélice gws 8 x 4.3 sur le moteur (celle que j'utilise en vol), et je fais des cycles en alternant mi-gaz, plien gaz et gaz coupés, en partant d'un accu chargé et jusque à ce que la tension du pack atteigne 7,4 volts gaz coupés. J'ai inséré deux montées progressives des gaz à 1/3 de capacité consommée et environ 2/3 de capacité consommée pour faire un calcul de la résiatnce interne du pack.

Enregistrement des données tension, intensité pack et vitesse de rotation moteur avec mon logger eagletree (10 mesures par seconde.)

Voila ce que ça donne, tout d'abord l'évolution de la tension en fonction de la capacité consommée.

mesures sur les packs 2S 450 mA de l'elipsia

On note deux pics anormaux, ça c'est lié au problème de blocage moteur avec couinement de cochon que je croyais avoir réglé (mauvaise soudure sur un des fils reliant le controleur au moteur), il faut que je regarde cela de plus près.

Sinon on voit que la tension chute progressivement, que ce soit la tension gaz coupés ou la tension gaz à fond. 

Gaz coupés on passe de 7,9 volts (après la première mise plein gaz) à 7,4 volts. Plein gaz on passe de 7,1 volts à 6,6 volts. Je n'ai pas fait figurer l'intensité sur le graphe mais elle est de l'ordre de 7 ampères. Donc, sout 7 ampères on a une tension par élément de l'ordre de 3,5 volts.Je ne suis pas vraiment habitué à cela mais il est vrai que 7 ampères avec ce type de pack cela fait quand même 15 C. Avec mes packs 4S 5000 je monte rarement au dessus de 10C.

On remarque que la perte de tension entre plein gaz et gaz coupés est sensiblement constante entre début et fin du vol (environ 0,8 volts). Cela donne à penser que la résistance interne du pack est un peu supérieure à 100 milliohms (0,8 / 7 = 0,114).

Nous allons connaitre plus précisément cette résistance interne en exploitant les données acquises lors de la première mise de gaz progressive. J'exporte les données en Excel et je trace la courbe tension fonction d'intensité. A l'oeil c'est une droite (rassurant ...). Je fais calculer la droite de régression U fonction de I et le coefficient de corrélation. Ce dernier confirme que les points sont bien alignés. Et la pente de la droite de régression me donne la résistance interne, soit 140 milliohms.

mesures sur les packs 2S 450 mA de l'elipsia

Qu'est ce que j'en retire ... L'enseignement est principalement intéressant dans le cadre des simulations. Cela veut dire que, si je réalise des simulations avec ce type de pack il faut prendre une tension plein gaz proche de 3,4 volts par élément (c'est ce qu'on a à mi-décharge). Comparé aux 3,7 volts par élément que je prends habituellement sur mes gros packs que j'utilise sous 10C maxi.

Par ailleurs je me demande pourquoi la réistance interne de ces packs de petite capacité est aussi élevée. si quelqu'un a une réponse ....

Repost 0
7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 22:45

L'élipsia est équipé d'un moteur Xpower XC2803/52. On trouve ce moteur dans le catalogie Topmodel, il est donné pour avoir un Kv de 1860, une résistance interne de 256 milliohms et supporter 9 ampères.

256 milliohms de résistance interne (catalogue) ... comparé à mes moteurs habituels qui ont une résistance interne de 30 milliohms ... je suis dans un monde nouveau pour moi. Tout comme d'ailleurs avec les accus puisque mon chargeur indique une résistance par élément de l'ordre de 30 milliohms, quand je suis habitué à moins de 10 millohms ... 

Donc aujourd'hui mesure des caractéristiques de ce moteur. Tout d'abord il faut déterminer le nombre de poles magnétiques. Pour cela j'utilise le Emeter hypérion que j'ai acheté chez Aircraft wWorld en profitant des prix cassés. L'emeter permet de mesurer simultanément la vitesse de rotation du moteur à la fois par méthode optique et par mesure du signal sur 1 fil d'alimentation du moteur. Il permet aussi de régler le nombre de pôles. Donc, il suffit de cherche le nombre de poles pour lequel les deux vitesses sont égales. Résultats : 14 pôles.

Ensuite la procédure est classique (enfin pour moi ...) : 

  1. mesure à vide : en faisant plusieurs paliers de vitesse pour déterminer la loi Puissance fonction de vitesse (voir l'article sur mon simulateur de chaine de propulsion)
  2. mesure  de U,I et N gaz à fond avec plusieurs hélices. j'ai fouimmé dans mon stock et retrouvé une 7*4 marquée "TF nylon" et une hélice "super" en 6x4. Par curiosité j'ai cherché sur la toile, la "Super" existe encore, c'est une hélice Graupner. Je n'ai rien trouvé sur la "TF". avec la 8x4.3 GMS ça fait trois hélices, donc 4 points de mesure (avec celle faite plein gaz à vide). Largement suffisant.

​Résultat : 

  • Kv 1804 tours/mn/volt
  • Ri : 450 milliohms
  • rendement maximum 64,6% pour une intensité de 3 ampères sous 7 volts (tension plein gaz).

​Le coefficient de la droite de régression permettant de calculer le Kv et Ri est très bon (0.9987). Par ailleurs on a Po = 0.8+0.0003*N avec là encore un coefficient de corrélation de 0.999 qui indique que la régression est valide et que la puissance consommée à vide dépend bien de la vitesse de rotation du moteur.

Mesures sur le moteur Xpower 2803/52 de l'Elipsia
Repost 0
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 18:05

Au mois d'aout un membre de mon club a fait paraitre une annonce sur le le site du club, pour vendre ses avions indoor. Les prix étaient corrects, je n'ai pas d'avion de ce type et je me suis dit que cela pouvait être une bonne opportunité pour m'y mettre.

Parmi la liste des avions en vente j'ai jeté mon dévolu sur un clône d'Elipsia. L'Elipsia est un modèle produit par Donuts, de 82 cm d'envergure et donné pour 140 grammes environ. Il a connu certains succès en compétition F3P il y a quelques années. L'avion que j'ai acheté est un modèle perso copié de l'élipsia, avec un fuselage légèrement modifié. Bon, coté look c'est pas vraiment le coup de coeur, l'engin est en plaques un matériau type polystirène décoré  au surligneur, mon truc c'est plutot les maquettes en bois ....  Mais l'avantage c'est qu'il est assemblé, avec plein de renforts carbone (baguettes de renfort dans les ailes et le fuselage, croisillon en joncs carbone). Par ailleurs il y a un moteur Xpower XC2803/52 "Nicolas Pietu Réplica" de Kv 1860, un controleur (je sais pas quelle marque mais tout petit ...), 3 servos graupner C141 de 5,4 grammes avec les commandes installées (cable aller retour en fil carbone pour dérive et profondeur avec tendurs installés).

Coté état général, globalement correct. Le polistyrène était abimé à l'endroit ou passent les jambes de train, j'ai fait une retouche en mettant un insert en planchette de balsa. On ne se refait pas .... poids supplémentaire négligeable et ça renforce bien la structure.

Clone d'Elipsia indoor
Clone d'Elipsia indoor

J'ai rajouté un controleur, mon choix s'est porté sur le petit corona 4 voies à synthèse de fréquence (acheté chez Hobbyking). Coté accus ceux qui étaient fournis avec le modèle étaient bien fatigués, j'ai acheté deux wellpower 450 mA chez Lindinger. Au passage j'ai aussi acheté  un sachet d'hélices gws 8*4.3 identiques à celle équipant le modèle.

Poids total 193 grammes tout équipé.... un peu loin des 130 grammes. a quoi est-ce du ? par rapport au précédent propriétaire, j'ai du ajouter une quinzaine de grammes (accus 450 mA au lieu de 360 mA + plaque renfort en bois). Donc probablement la structure un peu plus lourde. Mais on reste dans une masse raisonnable comme le montreront les vols.

Réglage des débattements : suivant avis du vendeur, 50% de débattement en dual rate sur ailerons et profondeur, 100% en plein débattement. 30% d'expo à la direction , 40% à la profondeur, rien aux ailerons...

Pour les premieres vols j'ai profité de l'absence totale de vent ces derniers soir et j'ai fait les premiers essais à l'extérieur. Lancer pas de stress, tenu pas la "verrière", mi gaz, légère poussette et il est en l'air, je pousse un peu les gaz le moteur fait un bruit bizarre et coupe. Deuxième essai j'évite de trop pousser les gaz mais je vais encore avoir le même phénomène. Bon je dois avoir une incompatibilité entre le moteur et le controleur mise en évidence par mes packs neufs qui donnent plus de tension que les anciens packs (la tension s'écroulait très rapidement dès que l'intensité montait un peu). Il y a des échanges en ce moment sur un cas semblable (avec un plus gros moteur) sur modélisme.com. Donc je vais éviter de mettre trop de gaz. Troisièle lancé, ca part droit, l'engin n'est pas vicieux, pas de problème sur le pilotage en petits débattements. La vitesse de vol peut être vraiment très faible, les évolutions sur une surface réduite. Bon je sais quand même pas ce que ça donnerait dans un gymnase, faire des ronds en l'air ok mais passer la voltige .... faudra voir ... Tiens en parlant voltige, le looping est ok par contre les tonneaux barriquent énormément, pas beau du tout. Je note aussi que la prise de roulis est beaucoup plus lente que ce à quoi je m'attendais, malgré la taille des gouvernes et leur débattement. Enfin quelques tops radio, pas très génant car très courts. Je vais enchainer un deuxième vol de 5 minutes ce soir la. Retour à la maison, contrôle des accus, je suis à environ 50% de capacité restante je peux allonger le temps de vol à 7 minutes.

Quelques jours après nouveaux vols à la tombée du jour (c'est là que ma fille a fait les photos de cet article). J'ai un peu reculer le pack pour reculer le centre de gravité, le tonneau est toujours horrible. J'essaie le vol dos, il faut pousser énormément sur le manche, bon coté centrage c'est pas bon. encore quelques tops par contre pas de blocage moteur. Faut dire que je suis pratiquement toujours à mi gaz, la puissance disponible est très largement suffisante.

Retour à la maison, je potasse un peu sur la toile, pour le centre de gravité apparement je suis plutot trop arrière. Pour les tops radio je refait l'appairage entre l'émeteur et le récepteur, ça ne peut pas faire de mal ... Ce soir retour dans le pré. Cette fois-ci les tonneaux passent beaucoup mieux, avancer le centre de gravité était la bonne solution. Vol dos aussi, c'est beaucoup mieux, par contre le dosage de la profondeur est délicat il y a trop de course à piquer, ce sera à modifier. Pratiquement pas de top radio, le moteur coince toujours si on monte trop les gaz. J'essaie quelque figures de voltige un peu hasardeuses, à chaque fois que je me loupe l'avion est très facile à controler et à remettre à plat, aucun stress, c''st super. Je fait deux vols, 7 minutes chaque fois et il reste 23% dans les packs.

Conclusion : je dois dire que je suis très satisfait de cet achat. Je pense que je vais pouvoir m'entrainer à effectuer des figures que j'ai des réticenses à tenter avec les gros modèles (les tonneaux en venant vers moi, vol tranche, vol dos, tonneaux à facettes, ...) et que ça sera bénéfique. Seule restriction pour ça voler en extérieur et donc absence totale de vent, parce que en intérieur je ne prendrais pas les mêmes libertés ... sinon essayer un autre controleur et voir si cela règle le problème du moteur, et voir comment essayer de supprimer les tops radio (papier alu autour du récepteur ? loigner le récepteur du contrôleur ? ..).

 

Clone d'Elipsia indoor
Clone d'Elipsia indoor
Repost 0